L’Escapade de Gilles Vincent

pays_assassineGilles Vincent, prolifique auteurs de polars, sera à l’Escapade le samedi 11 mars de 10h30 à 12h00 et de 15h00 à 18h00 pour « Ce pays qu’on assassine », paru aux éditions In-8 : un thriller politique haletant qui nous amène à réfléchir aux dangers des échéances électorales à venir.

Après avoir commencé « Ce pays qu’on assassine », on ne peut pas le lâcher.
Au premier rang des personnages, deux femmes qui tentent de débrouiller l’écheveau de crimes sordides :
Carole Vermeer, fliquesse écopant d’une affaire puante sur fond de la misère des migrants, dans le Pas de Calais ;
et la désormais connue Aïcha Sadia, à Marseille, qui anime son équipe de choc pour élucider un crime directement politique, en prise avec le « Parti National de France » et l’amitié russo-syrienne.

« toute ressemblance avec des personnages existants est purement volontaire »

Terriblement d’actualité. Effrayant !

A la question « Pourquoi ce roman ? », Gilles Vincent écrit :
« Ce roman, c’est l’histoire de mes terres blessées. Des territoires, des villages, des peuples, mes copains d’école, puis mes compagnons de bistro, tous peu à peu contaminés, gangrenés. Mon Nord et mon Sud en voie de perdition. Comme si les hommes, face à la peur de tout, avaient rendu les armes. Ce roman, c’est la chronique des désespoirs et des haines ordinaires. Un polar sombre, politique et social. Un roman pour percer à jour le secret de ces terres qui chavirent. Un roman où la vérité n’a pas besoin d’être prouvée, où elle peut se passer d’une éprouvante mise au grand jour. D’être sue, juste portée à la connaissance, cela lui suffit.« 

Après 33 ans dans le Nord et 11 ans à Marseille, Gilles Vincent a posé valises et stylos en Béarn depuis 2003. Depuis quinze ans, il consacre le plus dense de sa vie à l’écriture et anime des ateliers d’écriture en milieu scolaire, en prison, à l’hôpital…
Auteur de polars connus et reconnu (éditions Cairn, Jigal, Paul & Mike), il a plusieurs fois été récompensé.Il est l’auteur également de nouvelles chez Eaux fortes et d’un roman « Flamencos » chez Gascogne.

Cet article, publié dans AGENDA, dédicaces, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’Escapade de Gilles Vincent

  1. Vincent dit :

    Super chronique. J’adore !
    Et venez nombreux, je serai ravi de vous voir ou de vous revoir…autour d’un Polar-RÉSISTANCE!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s