Semaine 47 : une éclaircie ?

Édit 26/11/2020
Attention, la librairie fermera vendredi 27/11 à 17h00 pour rouvrir à 14h30 samedi 28/11 : il faut que je fasse un peu de rangement pour pouvoir vous accueillir 😉 Merci pour votre compréhension

Bonjour à toutes et tous

le mois de novembre tire à sa fin doucement et il est possible que vous puissiez enfin repasser le seuil de la librairie d’ici peu.
Je ne vous remercierai jamais assez de vous être saisi du système de retrait de commandes pour faire vivre votre librairie et assurer sa pérennité.
Au-delà de la seule Escapade, tous mes collègues constatent un réel attachement des client.es à leur librairie, mais pas seulement. Avec la fermeture des rayons livres des grandes enseignes et l’image de plus en plus dégradée des grandes plateformes du Net, de nouvelles lectrices et de nouveaux lecteurs ont fait leur apparition devant les librairies indépendantes, à la recherche de proximité et d’un service plus personnalisé.
J’ai hâte que nous retrouvions cette proximité et ces discussions autour des rayons et tables de nos librairies, dans une ambiance plus apaisée et plus chaleureuse.
La librairie n’a jamais été aussi mal rangée que depuis que vous ne pouvez plus y avoir accès. Je croule sous les cartons et les commandes, les livres s’empilent en pyramides instables sur les étagères. Rassurez-vous, je ferai place nette pour votre retour.

En attendant, une nouvelle semaine s’annonce avec ce système de retrait de commandes, dont je vous rappelle le fonctionnement

1/ vous réservez ou passez vos commandes par courriel (librairie.escapade@gmail.com) ou sur notre site régional www.librairies-nouvelleaquitaine.com
Travaillant seul à la librairie, vous aurez remarqué que le téléphone n’est vraiment pas le moyen de communication à privilégier en ce moment.
2/ dès que vous avez confirmation de ma part, vous pouvez venir retirer votre commande (sans oublier votre attestation de déplacement !)
3/ vous réglez sur place en espèces (euros ou tindas) ou par chèque (mon terminal bancaire n’est pas mobile et ne le sera pas) ou par virement en amont.
4/ et sans oublier que même devant la porte de la librairie, la distanciation physique et le port du masque (sur la bouche et sur le nez ) sont obligatoires.
5/ Pour les Oloronais.es, vous pouvez aussi vous faire livrer à vélo par Maud (voir la lettre d’infos de la semaine 44).
6/ Pour les Lasseubois.es, vous pouvez retirer vos commandes au Fournil de Lasseube : merci à Isabelle de faire le relais de L’Escapade.

Cette semaine, les retraits de commandes peuvent se faire du mardi au samedi de 10h00 à 12h00 et de 15h00 à 18h30.

Concernant les délais de livraisons, ils se rallongent un peu compte-tenu des contraintes qui s’imposent sur toute la chaîne logistique (protocoles sanitaires renforcés dans les entrepôts de stockage et plateformes d’expéditions, tous situés en région parisienne, surcharge de travail dans les transports routiers pour cause d’augmentation des commandes en ligne) : soyez patients et prévoyants.

Avant de vous souhaiter de passer une bonne semaine, je vous invite autant que faire se peut à continuer à privilégier les commerçants, artisans et producteurs qui font vivre nos territoires toutes l’année et à faire preuve dès que cela sera possible, du même engouement que pour les librairies, auprès des restaurants, cafés, cinémas, salles de concerts et de spectacles, tous ces lieux de vies qui nous manquent tant en ce moment.

Cédric

PS : l’opération « Donnez à lire » avec le Secours populaire a été prolongée jusqu’au 12 décembre




Publié dans sélection hebdomadaire | 3 commentaires

Semaine 46

Bonjour à toutes et tous,

voici venus les derniers jours de l’opération « Donnez à lire » organisé avec le Secours populaire : même en « réservation à distance », vous pouvez encore participer.
L’opération « Libe libre » va bientôt toucher à sa fin également : pour les élèves détenteurs des chèques de 20 euros pour acquérir des livres en occitan, dépêchez-vous.

Cette semaine, la librairie, comme de nombreux commerces oloronais, continue donc en système de « réservation et retrait de commande ».

Je vous en rappelle le fonctionnement :

1/ vous réservez ou passez vos commandes par courriel (librairie.escapade@gmail.com) ou sur notre site régional www.librairies-nouvelleaquitaine.com
Travaillant seul à la librairie, vous aurez remarqué que le téléphone n’est vraiment pas le moyen de communication à privilégier en ce moment.
2/ dès que vous avez confirmation de ma part, vous pouvez venir retirer votre commande (sans oublier votre attestation de déplacement !)
3/ vous réglez sur place en espèces (euros ou tindas) ou par chèque (mon terminal bancaire n’est pas mobile et ne le sera pas) ou par virement en amont.
4/ et sans oublier que même devant la porte de la librairie, la distanciation physique et le port du masque (sur la bouche et sur le nez ) sont obligatoires.
5/ Pour les Oloronais.es, vous pouvez aussi vous faire livrer à vélo par Maud (voir la lettre d’infos de la semaine 44).

Cette semaine, les retraits de commandes peuvent se faire du mardi au samedi de 10h00 à 12h00 et de 15h00 à 18h30.

Concernant les délais de livraisons sur lesquels je revenais la semaine dernière, ils se rallongent un peu compte-tenu des contraintes qui s’imposent sur toute la chaîne logistique. Soyez patients et prévoyants.
Le système de réservation à distance et retrait de commande est chronophage : même étant livré trois fois par semaine et travaillant plus de 10 heures par jour, il arrive que je ne puisse pas réceptionner tous les ouvrages reçus en une seule journée : merci encore pour votre patience.

J’ai hâte que vous puissiez à nouveau baguenauder dans la librairie, de table en rayon, dans une ambiance plus chaleureuse que nos échanges « volés » devant la porte de L’Escapade et que nous puissions à nouveau vivre comme on aime, en prenant le temps.

Le 13 novembre est passé et je vous remets en lien la présentation du livre d’Erwan Larher, coup de cœur de 2017, et que j’avais eu la chance d’accueillir à la librairie en décembre 2017 : lire sert aussi à ne pas oublier !

Je vous souhaite de passer une bonne semaine malgré tout.

Publié dans sélection hebdomadaire | Laisser un commentaire

Semaine 45 : anniversaire confiné

Bonjour à toutes et à tous,

l’an dernier, nous fêtions nombreuses et nombreux les 3 ans de la librairie avec Corinne Morel-Darleux, sans se soucier de distanciations physiques, en trinquant à un monde meilleur et à la bonne santé de L’Escapade.

L’essai de Corinne « Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce » s’était classé à la deuxième place des meilleures ventes de la librairie en 2019 (derrière l’autre coup de cœur 2019 « À la ligne » de Joseph Ponthus aux éditions de La Table ronde).
Alors que son éditeur Libertalia annonce cette semaine le douzième tirage et le 20000ème exemplaire imprimé, « Plutôt couler … » est encore dans le top 10 des ventes 2020 de L’Escapade à ce jour.

Que cette soirée paraît loin aujourd’hui, alors que nous aurions dû souffler la quatrième bougie ce samedi lors de la dédicace de Janette Ananos pour son récit autobiographique « Rue Paillassère » qui vient de paraître aux éditions Monhélios.
Dans ce récit à plusieurs voix, Janette revient sur sa jeunesse simple et tranquille à Arette dans les années soixante (avant et après le séisme de 1967). Notons que ses tranches de vie pyrénéennes auraient bien pu se dérouler dans d’autres régions rurales de France. On s’attache à sa famille et ses voisins de rue auprès desquels il semble certain que Janette a reçu une de ses qualités premières : le goût des autres.

Je vous donne rendez-vous début novembre 2021 pour souffler la cinquième bougie de L’Escapade.
Ce qui nous donne le temps de réécouter la première chronique consacrée à l’Escapade le 03 novembre 2016 : merci à Daniel Corsand de France Bleu Béarn et Bigorre.

Après tous les derniers élans et commentaires sur les atouts des formidables librairies françaises, le gouvernement vient d’annoncer que désormais, nous pourrions expédier des livres à nos clients pour 0,01 centime d’euro durant le confinement (écoutez la chronique de Guillaume Erner)
Prudent, je vais attendre que le Syndicat de la Librairie Française nous communique le mode d’emploi de cette nouvelle usine à gaz (en espérant que que ça ne soit pas qu’un effet d’annonce).

Donc, pour cette semaine, L’Escapade va continuer à fonctionner en système de retrait de commandes, dont je vous rappelle le principe :

1/ vous réservez ou passez vos commandes par courriel (librairie.escapade@gmail.com), sur notre site régional www.librairies-nouvelleaquitaine.com ou par téléphone lors des créneaux d’ouverture (05 59 39 40 30) *
2/ dès que vous avez confirmation de ma part, vous pouvez venir retirer votre commande (sans oublier votre attestation de déplacement !)
3/ vous réglez sur place en espèces (euros ou tindas) ou par chèque (mon terminal bancaire n’est pas mobile et ne le sera pas) ou par virement en amont.
4/ et sans oublier que même devant la porte de la librairie, la distanciation physique et le port du masque (sur la bouche et sur le nez 😉 ) sont obligatoires.
5/ Pour les Oloronais.es, vous pouvez aussi vous faire livrer à vélo par Maud (voir la lettre d’infos de la semaine dernière).
NB : ce fonctionnement est chronophage et stressant : je vous prie de bien vouloir m’excuser si parfois vous vérifiez à vos dépens ma réputation de « libraire ronchon » ou d’ « ours grognon » 🙂

Lors du confinement printanier, je vous invitais à profiter de ce moment pour réapprendre à prendre le temps. C’est l’occasion de mettre en pratique cet engagement. Comme je vous en informais la semaine dernière, la chaîne logistique du livre fonctionne presque normalement. Néanmoins, les contraintes sanitaires et l’éloignement des entrepôts de la région parisienne de notre piémont pyrénéen font que vos commandes ne peuvent pas arriver aussi vite que vous le souhaitez. Pour une commande passée entre le mardi et le samedi, il faut compter 5 à 10 jours pour que celle-ci arrive jusqu’à Oloron. Moins de cinq est quasiment impossible et plus de dix n’arrive que très rarement. Avec ce système, la librairie a un ratio coût/rapidité convenable et vous pouvez être quasiment certain que l’ensemble des personnels est respecté et les transports rationalisés (en tout cas, plus que dans des systèmes logistiques qui semblent plus rapides).

En ces temps incertains, les ventes de livres chutent forcément, occasionnant ainsi des difficultés à venir pour les librairies, pour les maisons d’éditions et inévitablement pour les autrices et auteurs qui sont les premiers maillons de la chaine du livre.
Au nom de tous les maillons, je vous remercie de faire vivre à ce niveau le système de retrait de commandes de L’Escapade : grâce à vous et à votre soutien, nous passerons ce cap.

Pour conclure cette longue lettre dominicale, Sylvie vous fait part de sa dernière lecture : « Arts Premiers » de Pierre Bergounioux aux éditions Galilée.
« Un petit livre intelligent et précis. Bergounioux continue encore et toujours avec sa lucidité extrême à nous faire penser. Urgent en ces périodes d’obscurité ».
Si vous aussi, vous voulez partager vos dernières lectures et coups de cœur, n’hésitez pas à me les envoyer.

En vous souhaitant de passez une belle semaine et un bon mercredi férié (comme chaque jour férié, la librairie sera fermée ce mercredi 11 novembre)

Cédric

PS1 : « Donnez à lire » et « Libe libre » continuent durant le confinement.
PS2 : De nombreux commerces « non essentiels » de notre territoire fonctionnent également en système de retrait de commandes, vous trouverez sur le site de la Communauté de Communes une liste régulièrement mise à jour.

* les messages déposés sur le répondeur ne sont pas écoutés et si je ne réponds pas durant les créneaux d’ouvertures, c’est que je suis déjà en ligne ou occupé avec un.e client.e pour un retrait de commande. Réessayez plus tard.

Publié dans sélection hebdomadaire | Laisser un commentaire

Semaine 44 : le journal des bonnes nouvelles

Bonjour à toutes et tous,

malgré la météo ensoleillée, on ne peut pas dire que cette période soit propice aux communications enjouées et aux ambiances festives : raison de plus pour essayer de ne communiquer que des bonnes nouvelles dans cette lettre dominicale d’informations.

La première bonne nouvelle est que depuis quelques jours viennent des déclarations de soutien aux librairies indépendantes et de manière générale, aux livres et à la lecture, qui ne peuvent que renforcer ma détermination dans cette période de turbulences.
Avant ces déclarations, vous aviez déjà montré votre soutien à votre librairie oloronaise lors du premier confinement et encore jeudi lors de la dernière journée d’ouverture « normale ».
Ce jeudi, vous étiez nombreuses et nombreux à avoir passé la porte de la librairie : c’est bien la première fois que je suis obligé de filtrer l’entrée devant l’affluence (désolé pour la personne qui n’a pas compris que les consignes sanitaires s’appliquaient aussi à elle). Donc, pour cette folle journée : MERCI.

La deuxième bonne nouvelle est que cette fois-ci, contrairement au confinement printanier, nos entrepôts d’expédition fonctionnent.
Ça sera à peine un peu plus lent qu’à l’habitude pour des raisons de protocoles sanitaires très compréhensibles, mais vos commandes et les nouveautés arriveront jusqu’à Oloron.
Ceci est possible grâce à la mobilisation de tous les personnels dans les entrepôts, sur les plateformes d’expéditions, et des entreprises de transport.
C’est la partie immergée de la chaîne du livre : les personnels de la logistique. MERCI à elles, MERCI à eux.

La troisième bonne nouvelle est donc que dès vendredi, j’ai pu mettre en place un système de « retrait de commande » qui durera jusqu’à la fin du confinement : du mardi au samedi de 9h30 à 12h00 et de 15h00 à 18h00.
Le système est bien rôdé maintenant :
1/ vous passez vos commandes par courriel (librairie.escapade@gmail.com), par téléphone lors des créneaux d’ouverture (05 59 39 40 30) ou sur notre site régional www.librairies-nouvelleaquitaine.com
2/ dès que vous avez confirmation de ma part, vous pouvez venir retirer votre commande (sans oublier votre attestation de déplacement !)
3/ vous réglez sur place en espèces (euros ou tindas*) ou par chèque (mon terminal bancaire n’est pas mobile et ne le sera pas) ou par virement en amont.
4/ et sans oublier que même devant la porte de la librairie, la distanciation physique et le port du masque (sur la bouche et sur le nez 😉 ) sont obligatoires.
5/ MERCI à vous qui avez déjà fait fonctionner ce système de « retrait de commandes » ces deux derniers jours.

Quatrième bonne nouvelle pour les Oloronaises et Oloronais : la livraison à vélo.
Vous pouvez vous faire livrer vos livres par Eat’s Maud du mardi au samedi de 15h00 à 17h00 sur Oloron-Sainte-Marie intra-muros.
La livraison gratuite de livres étant interdite en France (coucou Amz 😉 ) , vous devrez vous acquitter des frais suivants : 3 euros pour moins de 30 euros de livres, 2 euros de 30 à 60 euros, 1 euro au-delà de 60 euros. MERCI à Maud et sa toute nouvelle entreprise.

Cinquième bonne nouvelle : vous cherchez des idées de lecture ou de cadeaux ?
En visitant notre site régional, vous trouverez de nombreuses sélections réalisées par les librairies et par Marion, notre super chargée de communication.
Profitez de votre balade autorisée [attention, pas plus d’une heure par jour 😦 ] pour passer devant les vitrines de la librairie que je vais essayer de renouveler au moins deux fois par semaine afin que vous ayez un aperçu des nouveautés et de la diversité cachée durant le confinement dans les rayons de la librairie [il est possible que Harry Potter soit à l’honneur cette fin de semaine].
Dans cette lettre hebdomadaire, vous trouvez habituellement 10 ouvrages reçus dernièrement en photos. Durant le confinement, je vais en poster 20.
Suivez également la page Facebook de la librairie : il y a souvent des informations que vous ne trouverez pas sur ce blog.

Avant de conclure, deux idées de lectures :
* « La leçon du brin d’herbe » d’Olivier Bleys à paraître cette semaine aux éditions La Salamandre, dans la collection « marcher avec ».
« Une immersion dans la nature sauvage ou résiliente au fil des voyages de l’écrivain, des forêts alpines aux steppes russes, en passant par les jardins ouvriers des centres urbains »
C’est dans cette collection que Pascal Dessaint a écrit « Vers la beauté, toujours », dont je vous avais dit le plus grand bien au printemps.
* Sylvie a lu le dernier recueil de nouvelles de Philippe Claudel « Fantaisie allemande » paru chez Stock : « Une histoire sombre, des personnages complexes, mystérieusement humains. Une langue inventive et lumineuse. »
Si vous aussi, vous voulez partager vos dernières lectures et coups de cœur, n’hésitez pas à me les envoyer.

Enfin, j’adresse à toutes les enseignantes et tous les enseignants un message d’amitié.
Demain, vous accueillerez vos élèves, nos enfants, dans des conditions sanitaires dégradées mais surtout, suite à un assassinat qui a ébranlé toute la communauté nationale.
Vous devrez en parler avec vos élèves sans y être forcément préparé, sans avoir le temps de faire bloc avec vos collègues et sans, je le pense, être soutenu par votre Ministre.
Demain matin, je penserai à vous et à Samuel Paty.

Cédric

PS 1 : « Donnez à lire » et « Libe libre » continuent durant le confinement
PS 2 : évidemment, la soirée avec Pierre-Jean Perrin autour de l’œuvre d’André Gorz et les dédicaces avec Janette Ananos et Constance Dufort sont reportées : leurs nouveautés respectives et tous les ouvrages de ou sur André Gorz sont disponibles à la librairie.

* un jour, l’association « de main en main » viendra faire une présentation à la librairie sur l’intérêt pour l’économie locale d’utiliser les monnaies complémentaires (ici, en Béarn , la Tinda).

Publié dans sélection hebdomadaire | 7 commentaires

Confinement, tome 2

Bonsoir à toutes et tous,

demain, jeudi 29 octobre, la librairie sera ouverte de 9h30 à 13h00 et de 14h00 à 20h00 pour vous permettre de récupérer vos commandes et de prévoir quelques lectures pour les semaines à venir.
Je crois qu’aucune et aucun d’entre vous n’a contracté le Covid-19 à L’Escapade (ni dans aucun autre commerce) et vous ne me l’avez pas transmis non plus : merci de continuer à respecter les consignes sanitaires en vigueur.

Vendredi et samedi, un service de « vente à emporter » sera mis en place de 9h30 à 12h00 et de 15h00 à 18h00.
Vous passez votre commande par téléphone, courrier électronique ou sur le site de notre association régionale, et vous venez récupérer votre commande devant la librairie durant les créneaux horaires définis (merci de prévoir paiement par chèque ou espèces)

Concernant la chaîne logistique du livre, j’aurai plus d’infos demain ou vendredi : même si les rayons de la librairie sont bien fournis en cette période automnale, est-ce que les entrepôts de nos distributeurs pourront expédier les commandes vers les librairies ?
En plus de la « vente à emporter », pour les habitant.e.s d’Oloron, vous pourrez également faire appel aux services de Eat’s Maud pour la livraison à vélo à domicile (tarif selon quantité commandée)

Dimanche ou lundi, après avoir eu les informations logistiques, après m’être concerté avec mes collègues des autres librairies béarnaises et après avoir reçu les directives de nos instances professionnelles, je vous enverrai une nouvelle lettre d’informations récapitulant les modalités de la vente à emporter et des livraisons pour la première quinzaine de novembre.

Au printemps, vous m’avez montré votre attachement à L’Escapade : je sais pouvoir compter sur vous et je suis donc relativement confiant pour les semaines à venir, sans être complètement rassuré non plus.
Comme moi, vous êtes attachés à l’économie locale et à vos commerces de proximité : ils ont et auront besoin de vous.

Prenez soin de vous et à très bientôt

Cédric

PS : j’attends la confirmation officielle, mais il semble acquis que la soirée avec Pierre-Jean Perrin autour de son film documentaire sur l’œuvre d’André Gorz est reportée sine die. 😦


Publié dans Non classé | 1 commentaire

Repenser notre société avec André Gorz

L’association lasseuboise « Atout Jeune Famille » et la librairie organisent une soirée autour de l’œuvre d’André Gorz le mercredi 4 novembre à 18h00 à l’auditorium de la Villa Bedat à Oloron-Sainte-Marie.

La projection du film-documentaire « Lettre à G., repenser notre société avec André Gorz » sera suivie d’une discussion avec Pierre-Jean Perrin, un des coréalisateurs du film.
Vous pourrez également vous procurer sur place des ouvrages d’André Gorz, ou qui lui sont consacrés.

Ce film retrace les idées d’André Gorz, l’un des intellectuels les plus stimulants du XXe siècle.
Disciple de Sartre, il fut tout à la fois philosophe, journaliste, critique économique, penseur de l’autonomie et pionnier de l’écologie en France. (en savoir + sur Gorz)
Le documentaire-fiction fait référence à son plus grand succès, « Lettre à D. », lettre adressée à sa femme, alors souffrante d’un cancer et âgée de 82 ans.
Certain.e.s d’entre vous se souviennent certainement de la pièce « Doreen » jouée à l’espace Jéliote en 2017, inspirée de ce livre.

Le personnage principal, fictif, du nom de Manon, adresse ses pensées directement à André Gorz.
Le film a été réalisé par quatre amis d’enfance : Charline Guillaume, Julien Tortora, Victor Tortora et Pierre-Jean Perrin. Le rôle principal de Manon est joué par Céline Martin-Sisteron.

Synopsis
Manon, 26 ans, rejoint sa maison familiale à Vosnon (Aube), dans la campagne auboise, pour prendre ses distances avec Paris où elle a fait ses études. Diplômée et sans emploi pérenne, le sort de la précarité l’étouffe. Elle se promène dans le village de son enfance lorsqu’elle croise un camion de télévision allemande devant une maison voisine. Elle apprend par hasard qu’un penseur majeur de l’écologie politique y a vécu vingt ans et passé ses derniers moments : André Gorz. Manon se décide à enquêter sur ce mystérieux philosophe dont personne ne lui a jamais parlé. Elle lit ses livres, s’intéresse à sa vie, et s’en trouve bouleversée dans ses choix de vie quotidiens. Manon souhaite comprendre qui était ce penseur, et par là mieux saisir la société dans laquelle elle évolue.

Sous la forme d’une lettre imaginaire, un dialogue en cinq temps se noue entre Manon et André Gorz. La désorientation, la norme du suffisant, le travail, le revenu universel et l’autonomie chapitrent ce documentaire (en savoir + sur le film)

Lire une présentation du film sur Reporterre

L’entrée est libre, mais la participation aux frais est souhaitée.
En raison des contraintes sanitaires :
* la réservation est indispensable sur librairie.escapade@gmail.com ou au 05 59 39 40 30 (à partir du 28 octobre) ;
* le port du masque est obligatoire durant la soirée ;
* les places sont limitées (un fauteuil sur deux) ;
* la soirée se terminera à 20h30 afin de vous permettre de rejoindre vos domiciles avant 21h00.

Soirée organisée avec le soutien de l’association « Librairies indépendantes en Nouvelle-Aquitaine » et de la Communauté de Communes du Haut-Béarn.

« Et il faut faire en sorte que les gens regagnent du temps. Du temps pour rien, pour vivre, penser, élever ses enfants, se former à d’autres choses, faire des choses inutiles, fabriquer des choses qu’on ne peut pas vendre. Quelque chose comme ça. Il y a quelque chose qui devient radicalement différent avec les technologies qui sont là. Et si on n’en fait rien, si on ne pense pas ça, si on ne se saisit pas de ça, on ira à la barbarie tôt ou tard. » André Gorz

Publié dans AGENDA | Laisser un commentaire

Semaine 42

Bonjour à toutes et tous,

En préambule, une petite explication sur la phrase mise en exergue de cette lettre hebdomadaire : « Mon libraire est indépendant. Libre de ses choix, libre de ses idées, il offre aux lecteurs cette même liberté. Que serait le livre s’il n’était pas libre ?« .
Cette phrase est extraite d’une lettre que Sophie avait écrite à L’Escapade il y a quelques temps dans le cadre d’une action organisée par notre association « Librairies indépendantes en Nouvelle-Aquitaine ».
Les librairies sont des lieux de liberté, dans les limites des lois françaises évidemment : liberté de penser, liberté de s’exprimer, liberté de choquer, liberté de croire, liberté de ne pas croire, liberté de critiquer, liberté de caricaturer, liberté de blasphémer, … dans librairie, il y a libre !
Quelques jours après l’assassinat de Samuel Paty, je tenais à apporter mon soutien à sa famille en premier lieu, et à l’ensemble des enseignantes et enseignants et à leur liberté pédagogique.

Pour revenir à des considérations plus heureuses, mes remerciements à Anna et Maxime des Jardins d’Humus et les bénévoles de « Humus &Cie » pour cette belle « Fête des graines » hier à Lasseube : soleil, plein air, convivialité, musique, théâtre, clowns, bien manger et bien boire, … si ce ne sont des masques, du gel hydroalcoolique et quelques embrassades en moins, nous nous serions crus en une journée « normale ».

N’oubliez pas que la librairie fermera ses portes ce mercredi 21 octobre à 19h00 pour quelques jours de repos. Réouverture le mercredi 28 octobre à 9h30.

Vous retrouverez les prochaines rencontres et actions encours sur la page agenda.

En vous souhaitant de passer une belle semaine

Publié dans sélection hebdomadaire | Laisser un commentaire

Semaine 41

Bonjour à toutes et tous,

malgré les conditions sanitaires actuelles, les sourires masqués et les rencontres suspendues, la librairie vit toujours : plusieurs actions et animations (listées ci-dessous) sont prévues pour ces prochaines semaines.
Je n’oublie pas que le week-end prochain devait avoir lieu le salon de littérature jeunesse « Frissons à Bordères » que sa formidable équipe bénévole a dû annuler. Rendez-vous l’année prochaine.

Du 15 octobre au 30 novembre, l’Escapade est partenaire de l’opération « Libe Libre » organisée par l’Office Public de la Langue Occitane et l’association régionale « Librairies Indépendantes en Nouvelle-Aquitaine » à l’échelle de la Région.
Chaque élève scolarisé en section bilingue ou en école immersive Calandreta a reçu un chèque lecture de 20 euros pour acheter des livres jeunesse issus d’une sélection des éditeurs en occitan (principalement des éditions Camins et Per Noste pour notre partie gasconne).

Du 17 octobre au 20 novembre pour la quatrième année consécutive, L’Escapade s’associe à l’antenne oloronaise du Secours populaire pour l’opération « Donnez à lire ».
Le principe est simple : pendant un mois, les clients des librairies participantes sont invités à rajouter un livre jeunesse à leurs achats et à le remettre à leur libraire et qui sera offert aux enfants ou adolescents accompagnés toute l’année par les équipes du Secours populaire d’Oloron-Sainte-Marie.

Dimanche 18 octobre, de 10h00 à 18h00, rendez-vous aux Jardins d’Humus à Lasseube à l’occasion de « la fête des graines » .
(il y aura une table thématique de la librairie autour du maraîchage, de l’agriculture, de la permaculture, de l’environnement, de l’écologie, …. pour tous les âges).
A 14h30, vous pourrez assister à une conférence de Christian Boué, agriculteur spécialisé dans les semences biologiques, et auteur notamment aux éditions Terre Vivante.

Mercredi 4 novembre à 20h30 à la Villa Bedat : soirée autour de l’œuvre d’André Gorz, philosophe et penseur français.
La projection du documentaire « Lettres à G., le film – repenser notre société avec André Gorz » sera suivie d’un débat avec Pierre-Jean Perrin, un des co-réalisateur de ce film.
Réservation indispensable au 05 59 39 40 30 / entrée libre mais participation aux frais souhaitée.
Cette soirée est organisée par l’association lasseuboise « Atout-Jeune-Famille » et la librairie, avec le soutien de l’association régionale « Librairies indépendantes en Nouvelle-Aquitaine » et de la Communauté de Communes du Haut-Béarn.
Toutes les modalités (notamment concernant les contraintes Covid) vous seront communiquées très rapidement.

La librairie sera fermée pour congés du jeudi 22 au mardi 27 octobre inclus.

Je vous souhaite de passer une belle semaine

Publié dans sélection hebdomadaire | Laisser un commentaire

Donnez à lire 2020

PROLONGÉE JUSQU’AU 12 DÉCEMBRE INCLUS

pour la quatrième année consécutive, L’Escapade s’associe à l’antenne oloronaise du Secours populaire pour l’opération « Donnez à lire », parrainée par François Busnel.

du 17 octobre au 20 novembre avec le Secours populaire français, offrons un livre à un enfant qui n’en a pas.
Du 17 octobre au 20 novembre 2020, le Secours populaire français, les libraires indépendants et leurs clients initient une opération solidaire qui vise à offrir des livres jeunesse aux enfants et adolescents qui n’en ont pas.
17 octobre : journée mondiale du refus de la misère
20 novembre : journée internationale des droits de l’enfant
En 2019, 4 000 livres offerts ont été collectés par plus de 270 librairies indépendantes

Nous entendons dire régulièrement que les jeunes ne lisent pas, ou plus. Mais avant de déplorer quoi que ce soit, ne serait-il pas plus juste de s’inquiéter du fait que trop d’enfants et d’adolescents aient un accès limité au livre et n’en possèdent pas eux-mêmes ?
La pratique de la lecture a cette vertu de renforcer la capacité à utiliser un vocabulaire riche et adapté, et nous savons que ne pas avoir les mots pour s’exprimer et décrypter la société est un facteur d’inégalité, voire de crispation sociale.

Dans nos librairies nous voyons des enfants lecteurs, nous savons que bien souvent pour que la rencontre ait lieu entre un enfant et un livre, il faut qu’il y ait une proposition. Car maintes enquêtes le montrent : les Français lecteurs ont eu un contexte familial favorable, c’est-à-dire des livres à la maison et une place naturelle accordée à la lecture.

Lire un album à voix haute à un enfant créé toujours un moment d’échange et de partage, l’occasion d’éprouver ce que le papier, les mots et l’image peuvent avoir de magique et de rassurant, car la phrase imprimée ne varie pas. Un livre ouvert est une promesse de libération de l’imagination et de compréhension du monde dont nous ne pouvons que souhaiter que chaque enfant puisse bénéficier.

Le principe est simple : pendant un mois, les clients des librairies participantes sont invités à rajouter un livre jeunesse à leurs achats et à le remettre à leur libraire.
Ici, à L’Escapade, ces livres seront ensuite offerts aux enfants ou adolescents accompagnés toute l’année par les équipes du Secours populaire d’Oloron-Sainte-Marie.

Publié dans AGENDA | Tagué , | Laisser un commentaire

Semaine 40

Bonjour à toutes et tous,

comme chaque semaine, vous trouverez ci-dessous une sélection de dix ouvrages reçus ces derniers jours.

A noter dans vos agendas :

Dimanche 18 octobre, de 10h00 à 18h00, je tiendrai une table thématique* aux Jardins d’Humus à Lasseube à l’occasion de « la fête des graines » .
(* maraîchage, agriculture, permaculture, environnement, écologie, …. pour tous les âges).
A un horaire à déterminer, vous pourrez assister à une conférence de Christian Boué, agriculteur spécialisé dans les semences biologiques, et auteur notamment aux éditions Terre Vivante.

Prenez vos dispositions pour vos commandes à venir (scolaires notamment), il est probable que la librairie soit fermée (pour mes premiers congés depuis le confinement) du 22 au 28 octobre (dates à confirmer)

Mercredi 4 novembre à 20h30 à la Villa Bedat : soirée autour de l’œuvre d’André Gorz, philosophe et penseur français.
La projection du documentaire « Lettres à G., le film – repenser notre société avec André Gorz » sera suivie d’un débat avec Pierre-Jean Perrin, un des co-réalisateur de ce film.
Cette soirée est organisée par l’association lasseuboise « Atout-Jeune-Famille » et la librairie, avec le soutien de l’association régionale « Librairies indépendantes en Nouvelle-Aquitaine » et de la Communauté de Communes du Haut-Béarn.
Toutes les modalités (notamment concernant les contraintes Covid) vous seront communiquées très rapidement.

Et en novembre toujours, se profilent deux séances de dédicaces de deux autrices locales pour leurs nouveaux romans respectifs.

Je vous souhaite de passer une belle semaine automnale

Cédric


Publié dans sélection hebdomadaire | Laisser un commentaire