Semaine 39 : Frissons à Bordères

Bonjour à toutes et tous,

après cette belle rencontre avec Chris Offutt vendredi dernier à la Médiathèque des Gaves, dans le cadre d’un Aller-Retour dans le Noir, le prochain rendez-vous « hors les murs » de la librairie se déroulera à Bordères les 22 et 23 octobre pour la 22ème édition du salon du livre jeunesse « Frissons à Bordères ».
Grâce aux bénévoles de cette magnifique association, j’ai le plaisir d’accueillir sur mon stand Claire Garralon et Philippe Godard (le dimanche, nous serons rejoints par Constance Dufort).

La librairie sera donc fermée ce samedi 22 octobre.
Mais elle ne rouvrira que le mercredi 2 novembre à la nouvelle adresse, au 6 Place de la Cathédrale.
Si vous souhaitez apporter la moindre aide pour ce déménagement (manutention, prêt de chariots et autres diables …), n’hésitez pas à me le dire : une liste de diffusion d’infos par mail est en cours de constitution ; je profite de cette occasion pour remercier les premières et premiers volontaires.

Mes « chroniques » sur Radio Oloron ont repris en septembre : vous pouvez réécouter celle du 07 et celle du 21. La prochaine aura lieu ce mercredi 5 octobre vers 9h15 en direct sur le 89.2 FM.

Pour cette semaine, je vous suggère de lire le nouveau roman de Pierre Adrian « Que reviennent ceux qui sont loin » chez Gallimard.
Ici en Béarn, on se souvient forcément du roman de Pierre Adrian « des âmes simples » qui prenait pour cadre la vallée d’Aspe et le curé Moulia de Sarrance.
Pierre nous revient avec un roman lumineux et sombre qui prend pour cadre cette fois-ci la Bretagne.
Présentation de son éditeur : « Après de longues années d’absence, un jeune trentenaire retourne dans la grande maison familiale le temps d’un mois d’août. Dans ce décor de toujours, au contact d’un petit cousin qui lui ressemble, entre les après-midi à la plage et les fêtes sur le port, il mesure avec mélancolie le temps qui a passé.
Chronique d’un été en pente douce qui commence dans la belle lumière d’août pour finir dans l’obscurité, ce roman évoque avec beaucoup de délicatesse la bascule de l’enfance à l’âge adulte
« .
J’ai aimé ce roman pour l’écriture, d’abord. Un style assez classique, loin de l’écriture presque orale de beaucoup de romans contemporains.
Nous serons nombreux à nous retrouver dans cette histoire familiale, dans ces maisons de famille presque vides toute l’année et qui se re-remplissent le temps des vacances estivales, où se côtoient trois générations. Avec cette impression de rejouer sans cesse les places et les rôles de notre enfance.
Une chronique du temps qui passe, nostalgique, tendre et dure à la fois.

En vous souhaitant de passer une agréable semaine

Cédric

Publié dans sélection hebdomadaire | Laisser un commentaire

Semaine 37 : un aller-retour dans le noir

Bonjour,

Après la rencontre avec Florence Pazzottu et Matthieu Corpataux , initiée par Didier Bourda, directeur artistique de « Poésie dans les chais », le prochain rendez-vous littéraire oloronais se déroulera à la Médiathèque des Gaves le vendredi 30 septembre à 18h00.

Dans le cadre de « http://www.unallerretourdanslenoir.com/Un aller-retour dans le noir », le festival palois de littérature noire et policière, nous avons la chance de recevoir à Oloron le scénariste et romancier américain Chris Offutt.
Cette rencontre sera animée par Christine Ferniot, journaliste à Télérama et la traduction sera assurée par la maison d’édition Gallmeister.

« Les gens des collines » est le dernier roman paru en France de Chris Offutt.
« Depuis quatorze ans dans l’armée, où il est devenu enquêteur, Mick Hardin revient dans ses collines natales du Kentucky pour constater que son mariage est brisé. Sous le choc, il s’enferme dans la cabane de son grand-père avec une solide provision de bourbon. Mais sa sœur Linda, première femme shérif du comté et pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, vient solliciter son aide sur une affaire : le cadavre d’une jeune veuve vient d’être retrouvé dans les bois. Or les gens des collines ont tendance à rendre justice eux-mêmes, d’où la nécessité de court-circuiter les rumeurs inopportunes, avant que les vendettas ne dégénèrent. Peut-être Mick, enfant du pays et vétéran respecté, pourra-t-il apprendre la vérité et agir à temps ? « 

Comme dans « Nuits Appalaches« , le nouveau roman de Chris Offutt plonge dans l’univers âpre et la ruralité brute des collines du Kentucky, où la violence côtoie parfois une certaine poésie.
De la littérature américaine comme on l’aime. Des paysages époustouflants, une communauté aussi soudée que taiseuse, des liens de sang et des serments indéfectibles, un héros tenace et désenchanté mais non dépourvu de cet humour pince sans rire, et deux 2 beaux personnages de femmes (la sœur et l’ex-compagne).
La bonne nouvelle est que Mick Hardin reviendra dans deux autres romans annoncés.

Venez nombreuses et nombreux le 30 septembre à la Médiathèque pour cette rencontre qui s’annonce intense.

Cédric

Publié dans AGENDA, dédicaces, sélection hebdomadaire | Laisser un commentaire

Semaine 35 : Poésie dans les chais

Bonjour,

une courte lettre hebdo cette semaine pour vous rappeler l’escale du Festival « Poésie dans les chais » samedi 17 septembre à 11h00 à la librairie, pour des discussions et lectures de :
Matthieu Corpataux, fondateur en 2013 de la revue littéraire suisse francophon.
Cette revue agit en ligne et sur papier pour promouvoir l’écriture : à la fois laboratoire et tremplin, elle a révélé de nombreux talents romands ces dernières années. En 2018, la revue se professionnalise et bénéficie du soutien de Pro Helvetia et de la Fondation Michalski ; dès lors, organise aussi un riche programme d’événements : ateliers d’écriture, lectures publiques, performances, résidences, et expositions visuelles
Florence Pazzottu est née à Marseille. Elle a co-fondé et co-dirigé la revue Petite, a été membre du comité de rédaction d’Action poétique, et a pris en 2017 la direction des « Cris poétiques » au Vélo-Théâtre d’Apt. Elle a publié une quinzaine de livres chez différents éditeurs (LansKine, Commune, Flammarion, Al Dante, Seuil, L’Amourier, Cadastre8zéro?), et réalise des films dont plusieurs ont été sélectionnés en festivals.
Plusieurs de ses textes ont fait l’objet d’une création radiophonique.
Son dernier livre, J’aime le mot homme et sa distance (cadrage-débordement), a paru en 2020 chez LansKine, et son dernier film, Un faux roman sur la vie d’Arthur Rimbaud, d’après le texte éponyme de Jack Spicer traduit par Eric Suchère, a fait partie de la sélection officielle du FID (festival international de cinéma) Marseille en 2021 (section « Autres joyaux »).

Dans la prochaine lettre hebdo, je vous parlerai de la rencontre exceptionnelle avec Chris Offut (écrivain et scénariste américain) le vendredi 30 septembre à 18h00 à la Médiathèque des Gaves, dans le cadre du salon « Un aller-retour dans le noir ».

Après les photos de dix nouveautés reçus ces derniers jours, une vue depuis le Pic d’Ayous prise le 04/09/2022.

Bonne semaine

Cédric

Publié dans sélection hebdomadaire | Laisser un commentaire

Semaine 34 : c’est la rentrée !

Bonjour à toutes et à tous,

la lettre hebdo va reprendre son rythme hebdomadaire habituel* avec les nombreuses nouveautés de la rentrée littéraire et l’actualité de la librairie.

Je vous rappelle que le festival de poésie contemporaine et musiques improvisées « Poésie dans les chais » fera une halte à L’Escapade le samedi 17 à 11h00 pour des lectures-rencontres autour de la revue littéraire suisse francophone L’Epître (Fribourg) et de l’œuvre de Florence Pazzotu (Marseille).
Le programme complet est en téléchargement ici

L’auteur de mon premier coup de cœur de cette rentrée sera à la librairie le vendredi 2 décembre : Jean-Baptiste Maudet pour « Tropicale tristesse » aux éditions Le Passage.
Jeanne Baulieu, quadragénaire française, agente immobilière qui cherche un sens à sa vie, décide sur un coup de tête de partir en Amazonie rechercher un Indien aperçu dans un documentaire télévisé un soir d’insomnie.
De Sao Paulo, Jeanne va nous entraîner au fin fond de l’Amazonie sur un bateau avec un vétéran américain du Vietnam unijambiste et un exemplaire de « Tristes tropiques » de Claude Lévi-Strauss, trouvé chez un bouquiniste avant son départ.
Dans cet ouvrage, des annotations commentent le texte, mais aussi l’amour que vivent Paul et Claudia 17 ans plus tôt, alors étudiants en ethnologie à Séville ; lui est français d’origine modeste et elle, est issue d’une très riche famille brésilienne de Manaus. Le dernier message laissé à la fin du livre par Paul à l’attention de Claudia révèle qu’il est à Manaus, désespérément à sa recherche, depuis qu’elle est rentrée brusquement sans le prévenir, avant même d’avoir passé ses examens…
Jeanne se lance donc à la recherche de « l’Indien », de Claudia et de Paul.

Avec son troisième roman, Jean-Baptiste Maudet nous livre une interrogation sur le voyage, sur la rencontre avec l’Autre : un texte tendre et poétique, ironique et joyeux.
Comme moi, vous vous surprendrez à relire des passages entiers pour le plaisir de la musique des mots, et à vous laisser dériver dans les méandres de l’Amazone.
« Tropicale tristesse » fait partie de ces livres qui nous rendent triste de les avoir déjà lu, heureux de pouvoir les relire, empli de nostalgie …. la saudade

Mercredi 31, c’est « ma » rentrée sur Radio Oloron avec Bernard vers 9h15

En souhaitant une bonne rentrée à tous les élèves, collégiens, lycéens, étudiants et à tous leurs enseignants.

Cédric
* le format habituel de la lettre est avec la photo de 10 ouvrages reçus les précédents jours à la librairie.
Cette semaine, je vous ajoute quelques photos du Pic d’Anie gravi hier : la randonnée était magnifique.

Publié dans sélection hebdomadaire | Laisser un commentaire

Semaine 30 : l’été 2022

Bonjour à toutes et à tous,

depuis la dernière lettre d’infos du 3 juillet, vous avez pu remarquer que la librairie a été fermée quelques jours début juillet (le Covid a fini par avoir le libraire !) puis pour une semaine de congés.
L’Escapade est encore ouverte demain, mercredi et jeudi, puis fermera le jeudi 4 août à 19h00 pour une nouvelle période de vacances : réouverture le 16 août à 9h30.
Mais ensuite, le libraire sera en pleine forme pour la rentrée littéraire, la rentrée scolaire et le déménagement !
Pour celles et ceux qui ne seraient pas encore au courant, la librairie déménage de quelques mètres pour rejoindre le 6 place de la Cathédrale courant octobre et fêter ainsi son sixième anniversaire dans un local rénové et un peu plus grand que l’actuel.
Si vous souhaitez participer à la « chaîne humaine » qui va transporter les cartons de livres d’un local à l’autre courant octobre, faites-moi signe.

En attendant, quelques rendez-vous à noter d’ores et déjà dans votre agenda :
– le 31 août, la reprise des présentations de livres sur Radio Oloron un mercredi sur deux à 9h15.
– du 15 au 17 septembre , la 20ème édition du festival de poésie contemporaine et musiques improvisées « Poésie dans les chais » se déroulera à Gélos, Nay, Lasseube et fera escale à L’Escapade le samedi 17 à 11h00 pour des lectures-rencontres autour de la revue littéraire suisse francophone L’Epître (Fribourg) et de l’œuvre de Florence Pazzotu (Marseille)
– le vendredi 30 septembre à 18h00 à la Médiathèque des Gaves, rencontre exceptionnelle avec Chris Offut, écrivain américain édité en France par Gallmeister, dans le cadre du salon « Un aller-retour dans le noir »
– le vendredi 2 décembre, à la nouvelle adresse, une rencontre avec Jean-Baptiste Maudet pour son magnifique troisième roman « Tropicale tristesse » à paraitre aux éditions le Passage le 25 août prochain.
Et d’autres rendez-vous en cours de programmation (notamment avec Thierry Niogret, Sèrgi Javaloyès, …)

En attendant la reprise des lettres hebdomadaires sous leur format habituelle, voici quelques photos des dernières randonnées estivales (à chacune d’elle, je pense au merveilleux récit de Pascal Dessaint « Vers la beauté, toujours ! »).

Bon été

Cédric


Publié dans sélection hebdomadaire | 3 commentaires

Semaine 26

Bonjour,

certainement la dernière lettre avant les vacances, que je vous souhaite reposantes, festives et pleines de découvertes.
En suivant ce lien, vous trouverez les jours de fermeture en juillet ; ceux du mois d’août vous seront communiqués ultérieurement.

Merci à Benoît Larradet pour sa venue fin juin : c’était peut-être la dernière rencontre au 16 rue de la Cathédrale (hormis le 17 septembre avec Poésie dans les chais) : les rencontres de l’automne se dérouleront dans le nouveau local … patience.

La librairie sera hors les murs le samedi 16 juillet pour prendre l’air en Vallée d’Aspe, à l’occasion de la journée « livre en musique » où je tiendrai une table avec des livres sur la musique, des romans, des ouvrages pour la jeunesse, des biographies, des BD …. (programme complet ici)

Bonne semaine et bon été

Cédric

Publié dans sélection hebdomadaire | Laisser un commentaire

Semaine 24

Bonjour à toutes et tous,

après la sélection hebdomadaire, deux photos de notre sortie du jour dans les Pyrénées (je sais que ça manquait à certain.e.s d’entre vous 😉 ) : première sortie pas très originale, puisque nous avons fait le pèlerinage béarnais avant que les sentiers ne soient trop fournis. Et la ventòla au col d’Ayous a fait un bien fou après ces quelques jours de surchauffe.

Je vous rappelle que samedi prochain (25 juin) à 10h30, Benoît Larradet viendra nous parler de son roman « Jamei aiga non cor capsús ».

En prévision de ma prochaine chronique sur Radio Oloron et afin de faire un clin d’œil aux copains du Festival de Jazz « des rives et des notes » qui va débuter cette semaine, j’ai lu et beaucoup, beaucoup, aimé « Baudelaire Jazz – Méditations poétiques et musicales avec Raphaël Imbert » de Patrick Chamoiseau qui vient de paraître aux éditions du Seuil.
Invité en 2021, par le musée d’Orsay, à rendre un hommage à Baudelaire (bi-centenaire de sa naissance) pour une création unique, Patrick Chamoiseau s’est entouré du grand musicien de jazz Raphaël Imbert et d’artistes provenant de divers horizons. Cette méditation poétique et musicale, véritable chaos-opéra, ramène le poète de la modernité occidentale dans l’univers des plantations esclavagistes, de la polyrythmie africaine et de l’improvisation… un enfer d’où ont surgi (malgré tout) des danses, des chants, des tambours, le règne du Conteur créole, maître-de-la-Parole, et l’énigme indéchiffrable du jazz.
Ce livre est directement issu de cette création (voir une vidéo après les photos).
En s’adressant à Charles Baudelaire qui a vécu quelques semaines sur l’île de la Réunion, Patrick Chamoiseau nous invite à réfléchir sur l’histoire de l’esclavage, sur celle des plantations où naquit une musique qui semblait avoir été présagée par l’auteur des “Paradis artificiels” et des “Fleurs du mal”.
Entre récit et poésie, Chamoiseau nous subjugue par sa prose. Si cet ouvrage peut se lire d’une traite, chaque « méditation » peut se déguster lentement , comme un rhum vieux … antillais, évidemment, mais avec modération.
En achetant ce livre, vous trouverez la démarche pour écouter l’album de Raphaël Imbert tiré de cette performance au Musée d’Orsay.

Ici, la dernière chronique sur Radio Oloron

Bonne semaine

Cédric

P.S. : vous pouvez d’ores et déjà noter que la librairie sera fermée pour congés du 19 au 25 juillet (une autre semaine de fermeture est à prévoir début août)

Publié dans AGENDA, sélection hebdomadaire | Laisser un commentaire

Semaine 23 : L’Escapade de Benoît Larradet

Bonjour

une lettre rapide pour vous présenter en photos quelques nouveautés, remercier Lydie Martin pour sa présence samedi 4 juin à la librairie et vous permettre d’écouter la chronique du 1er juin sur Radio Oloron (prochain rendez-vous le 15 juin)

Dissabte, lo 25 de junh, que parlaram gascon a la libreria dab Benoît Larradet !
Benoit viendra présenter son premier roman « Jamei aiga non cor capsús » paru aux éditions Reclams le samedi 25 juin à 10h30. Cette présentation sera bilingue avec une lecture de quelques extraits pour tenter d’en faciliter l’accès aux personnes ayant une connaissance sommaire de la langue.

Présentation de l’éditeur : Trois histoires se croisent dans ce livre qui ressemble à un conte. Celle d’un tronc d’arbre des Pyrénées, devenu mât d’un bateau négrier qui, lors d’une tempête aux approches de l’Argentine, se casse et s’échoue. Là, au bord du rio de la Plata, il va discuter avec un Indien, Talcaolpen, dernier descendant de sa tribu. Et les deux protagonistes vont se raconter leurs époques passées, leurs beautés et leurs douleurs. Plus tard, le Béarnais José Lostalet, devenu gaucho dans la pampa, vient sur les lieux mais ne saura jamais comment ce tronc est arrivé à cet endroit.

Jeune retraité de l’enseignement en Calandreta, Benoît Larradet est connu accordéoniste (diato) dans le groupe Brigada Menestrèrs. Il est aussi secrétaire de l’association Béarn Argentina, et a, par sa famille et son intérêt personnel, une grande connaissance de l’Argentine.

Rendetz-ve lo 25 de junh a la libreria tad aquèra prosejada.

Adishatz

Publié dans AGENDA, sélection hebdomadaire | Laisser un commentaire

Semaine 21

Bonjour à toutes et tous,

avec le sélection hebdomadaire de quelques nouveautés, quelques infos sur la vie de la librairie.

Comme vous l’avez lu dans La République des Pyrénées cette semaine, il vous reste cinq mois pour profiter de la librairie dans son local quasi historique.
Au plus tard le 1er novembre 2022, L’Escapade aura traversé le carrefour pour être plus à l’aise au 6 de la Place de la Cathédrale (actuellement occupée par la galerie « Terre et Sienne » qui va déménager durant l’été).

Un grand merci à Jean-Jacques Camarra pour la matinée très agréable passée ensemble ce samedi 27 mai pour son dernier livre « au pays de l’ours » ; et merci à vous qui êtes venus nombreuses et nombreux pour parler du « Mossur » évidemment, mais aussi de la Vallée d’Aspe, d’environnement et du futur.

Samedi 4 , c’est au tour de Ailaime (alias Lydie Martin) de venir dédicacer son dernier recueil de nouvelles « Librement inspirée » qui vient de paraître aux éditions du Net.
Textes largement inspirés à Ailaime par des rencontres avec des Oloronais.es.
ATTENTION : les dédicaces auront lieu en deux temps
-> de 9h30 à 11h30
-> de 16h30 à 18h30

En effet, la librairie fermera de 11h30 à 15h30 pour une bonne cause : le libraire va courir !!
Courir pour la langue, corrér tà la lenga.
L’Escapade a acheté le kilomètre 404 de la Passem qui passe dans mon village, Lasseube, vers 13h15 cette année.
LA PASSEM ! est une course qui se tient tous les deux ans à travers le territoire de Gascogne (Béarn, Bigorre, Landes, Bas-Adour) et qui a pour but de recueillir des fonds qui sont ensuite reversés à des projets œuvrant pour la transmission et la valorisation de la Lenga nosta.
Durant la course, un témoin est transmis de main en main à chaque kilomètre. Il contient un message tenu secret jusqu’à l’arrivée. (plus d’infos ici).

Il est également possible que la librairie soir fermée le samedi 11 juin : l’équipe de mon dernier fils est en finale du championnat départemental de handball (les moins de 15 ans du Lasseube Handball ont battu l’équipe d’Oloron en demi-finales, désolé). J’attends confirmation de la date et du créneau horaire et je vous confirmerai cette fermeture exceptionnelle.

Bonne semaine

Cédric




Publié dans AGENDA, dédicaces, sélection hebdomadaire | Laisser un commentaire

Semaine 20 : L’escapade de Jean-Jacques Camarra

Bonjour à toutes et tous,

Ça y est ! Le Festival du livre d’Oloron-Sainte-Marie est revenu, après deux ans d’abstinence ; et ce fut une réussite !
Bravo aux bénévoles de l’association organisatrice « Livres sans Frontières » pour leur investissement sans faille, et pour avoir su garder l’envie malgré ses deux années sans.
(un message de service au passage : si vous souhaitez rejoindre l’association pour organiser le prochain festival et les autres événements tout au long de l’année, vous êtes toutes et tous les bienvenus).
Ludovic Bouquin, Patrick Fort, Anna Gibson, Christiane Laborde, Chloé et Stéphane Laurier, Gaëlle Perret, Gilles Vincent : merci pour vos présences chaleureuses, votre enthousiasme et ces bons moments.
Et, évidemment, merci au public du Haut-Béarn qui était bien présent, malgré la chaleur étouffante de ces deux jours (nous avons pu apprécié la présence des arbres -ici des platanes- en centre-ville pour leur ombre bienveillante).
Rendez-vous est pris pour mai 2023.

Comme annoncé dans la dernière lettre hebdo, samedi 28 mai, c’est au tour de Jean-Jacques Camarra de rejoindre l’ours de Sainte-Marie pour son nouveau livre « au pays de l’ours« , qui vient de paraitre aux éditions de la Salamandre, dans la collection « Marcher avec … » (c’est dans cette collection qu’est paru un de mes chouchous de 2020 « vers la beauté toujours » de l’ami Pascal Dessaint).
Voici la présentation que fait l’auteur de cet ouvrage : « Ce récit a émergé en 2020 au plus fort des émotions d’un homme confiné sur les versants du haut pays béarnais, au gré des rencontres avec la grande faune pyrénéenne, dont l’ours brun, qui établit sur ce territoire historique le trait d’union vers sa résurrection. Les pages se succèdent à l’ombre des sapins centenaires, et sur des sentiers à la fois si mystérieux et tellement ordinaires ; lors de balades dans le quotidien sauvage qui exhorte notre identité propre à se plonger dans l’intimité du Monde des Autres… Ce récit ne s’embarrasse pas des paillettes d’une nature mythifiée, trop souvent décrite bien généreuse, mais s’arrête plutôt aux gestes simples et laborieux essentiels à la survie dans un environnement montagnard envahissant et sans concession… Ainsi se vit le Pays de l’Ours, en ce début de printemps, où les plantigrades errent dans la montagne, encore tout embrumés des longs mois passés dans leurs repaires hivernaux« .
Ici, un article de France 3.

Rendez-vous au 16 rue de la Cathédrale samedi 28 mai de 9h30 à 12h00 pour rencontrer Jean-Jacques Camarra.
Les rendez-vous de juin sont notés sur l’agenda.

Bonne semaine

Cédric

P.S. : la dernière chronique sur Radio Oloron est à écouter ici.
Prochain rendez-vous en direct mercredi 1er juin, vers 9h30.

Publié dans AGENDA, dédicaces, salon | Laisser un commentaire