Semaine 20 : L’escapade de Jean-Jacques Camarra

Bonjour à toutes et tous,

Ça y est ! Le Festival du livre d’Oloron-Sainte-Marie est revenu, après deux ans d’abstinence ; et ce fut une réussite !
Bravo aux bénévoles de l’association organisatrice « Livres sans Frontières » pour leur investissement sans faille, et pour avoir su garder l’envie malgré ses deux années sans.
(un message de service au passage : si vous souhaitez rejoindre l’association pour organiser le prochain festival et les autres événements tout au long de l’année, vous êtes toutes et tous les bienvenus).
Ludovic Bouquin, Patrick Fort, Anna Gibson, Christiane Laborde, Chloé et Stéphane Laurier, Gaëlle Perret, Gilles Vincent : merci pour vos présences chaleureuses, votre enthousiasme et ces bons moments.
Et, évidemment, merci au public du Haut-Béarn qui était bien présent, malgré la chaleur étouffante de ces deux jours (nous avons pu apprécié la présence des arbres -ici des platanes- en centre-ville pour leur ombre bienveillante).
Rendez-vous est pris pour mai 2023.

Comme annoncé dans la dernière lettre hebdo, samedi 28 mai, c’est au tour de Jean-Jacques Camarra de rejoindre l’ours de Sainte-Marie pour son nouveau livre « au pays de l’ours« , qui vient de paraitre aux éditions de la Salamandre, dans la collection « Marcher avec … » (c’est dans cette collection qu’est paru un de mes chouchous de 2020 « vers la beauté toujours » de l’ami Pascal Dessaint).
Voici la présentation que fait l’auteur de cet ouvrage : « Ce récit a émergé en 2020 au plus fort des émotions d’un homme confiné sur les versants du haut pays béarnais, au gré des rencontres avec la grande faune pyrénéenne, dont l’ours brun, qui établit sur ce territoire historique le trait d’union vers sa résurrection. Les pages se succèdent à l’ombre des sapins centenaires, et sur des sentiers à la fois si mystérieux et tellement ordinaires ; lors de balades dans le quotidien sauvage qui exhorte notre identité propre à se plonger dans l’intimité du Monde des Autres… Ce récit ne s’embarrasse pas des paillettes d’une nature mythifiée, trop souvent décrite bien généreuse, mais s’arrête plutôt aux gestes simples et laborieux essentiels à la survie dans un environnement montagnard envahissant et sans concession… Ainsi se vit le Pays de l’Ours, en ce début de printemps, où les plantigrades errent dans la montagne, encore tout embrumés des longs mois passés dans leurs repaires hivernaux« .
Ici, un article de France 3.

Rendez-vous au 16 rue de la Cathédrale samedi 28 mai de 9h30 à 12h00 pour rencontrer Jean-Jacques Camarra.
Les rendez-vous de juin sont notés sur l’agenda.

Bonne semaine

Cédric

P.S. : la dernière chronique sur Radio Oloron est à écouter ici.
Prochain rendez-vous en direct mercredi 1er juin, vers 9h30.

Cet article a été publié dans AGENDA, dédicaces, salon. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s