Semaine 16 et confinement

Bonjour à toutes et tous,

comme vous l’avez peut-être vu dans la presse ou sur les réseaux sociaux, avec les librairies paloises L’Escampette et Tonnet, nous avons mis en place un service de retrait des commandes sous la forme de « drive », sans accès aux rayons, ni entrée dans le magasin.

Ce retrait de commandes a été testé ce samedi 18 avril au matin et va être renouvelé selon le fonctionnement suivant :

1/ vous passez commande en envoyant un courrier électronique à librairie.escapade@gmail.com
(je vous demande vraiment de privilégier ce canal de communication pour vos commandes et demandes diverses)

2/ je vous confirme la disponibilité des titres demandés
(vous pouvez également le vérifier vous-même sur www.librairies-nouvelleaquitaine.com ou sur www.librairiesindependantes.com
Je vous rappelle que pour des raisons sanitaires, la chaîne logistique du livre est à l’arrêt et que je ne peux donc vous servir que les livres présents dans les rayonnages de la librairie.

3/ nous fixons un rendez-vous pour le retrait de votre commande.
Pour la semaine du 21 au 25 avril, vous pourrez venir retirer vos commandes, et seulement vos commandes validées en amont
mardi 21 de 9h30 à 12h00, mercredi 22 de 15h30 à 17h30 et vendredi 24 de 9h30 à 12h00.
Pour éviter toute verbalisation, il est précisé que les déplacements des particuliers ayant pour objet le retrait d’un colis ou d’une commande sont autorisés. Sur l’attestation de déplacement dérogatoire, il s’agit de « déplacements pour effectuer des achats de première nécessité », quelle que soit la nature du bien commandé à distance.
Pour les semaines suivantes, les jours et créneaux seront annoncés dans les prochaines lettres d’informations.

4/ paiement par chèque ou en espèces au moment du retrait.
Merci de vous munir d’un sac ou cabas pour emporter vos livres.

Je vous demande d’être responsable dans vos déplacements : faites coïncider votre déplacement à la librairie avec vos courses d’alimentation ou de santé habituelles.

Pour celles et ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas se déplacer, je propose un service de livraison dans un rayon de 10 kilomètres autour de la librairie pour les commandes supérieures à 40€ (+1€ de frais de port) durant la durée du confinement.

Il faudra du temps avant que la librairie ne redevienne le lieu de vie et d’échanges tel que l’aimons toutes et tous.
Mais pour l’instant, la priorité des priorités reste la lutte contre ce virus et la protection des plus fragiles. Comme nous l’avons écrit dans notre communiqué commun « nous nous laissons bien évidemment la possibilité d’y mettre fin si la situation sanitaire se dégradait dans la région ».
C’est aussi dans ce ce souci de protection de chacune et chacun que je ne ferai pas d’expédition par courrier et colis pour éviter la multiplication des points de contacts.

En attendant la réouverture (le 11 mai?), comme je vous l’écrivais la semaine dernière, vous pouvez aider votre librairie à passer ce cap difficile en passant des commandes évidemment, mais aussi en achetant des bons d’achats valables pour l’après.

Cette semaine, il a fait beau et j’ai peu lu.
Vous savez maintenant ce que fait votre libraire quand il est chez lui : le potager, le jardin, l’heure journalière de balade autorisée (la balade autorisée dans un rayon de un kilomètre durant une heure : c’est quand même un drôle de concept qui interroge).
Et une autre activité qui prend du temps : faire à manger pour cinq personnes au moins deux fois par jour !
Ma femme étant professeure (l’enseignement en télétravail n’est vraiment pas une sinécure !) et mes enfants ayant suivi avec assiduité leurs cours à la maison (hum !), il ne restait que moi pour m’acquitter de ce plaisir (quand même).
Malgré tout, je n’en suis pas à vouloir faire comme Myriam, l’héroïne du roman « Mangez-moi » d’Agnès Desarthe qui se reconvertit la quarantaine passée en ouvrant un restaurant (roman de 2006 aux éditions de l’olivier, « lu avec toujours autant délectation » par Laure, l’épouse du libraire).
Ce pas de côté à la mi-temps de sa vie, nous sommes nombreuses et nombreux à l’avoir tenté.
J’espère que cette remise en cause et cette réinterrogation de nos priorités guideront le maximum d’entre nous pour les mois à venir.

À très vite

Cédric

 

 

Cet article a été publié dans sélection hebdomadaire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Semaine 16 et confinement

  1. David dit :

    Bonjour, avez vous en stock « L’Opium Des Imbéciles, Essai Sur La Question Complotiste »
    de Rudy Reichstadt ?

    merci

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s