Semaine 41 : Donnez à lire

Bonjour à toutes et tous,

dernière semaine dans le local qui aura accueilli durant 17 ans la librairie indépendante du quartier Sainte-Marie : fermeture vendredi 21 octobre à 19h00.
L’Escapade aura (bien) vécu 6 ans au 16 rue de la Cathédrale et fêtera cet anniversaire dès le mercredi 2 novembre à 9h30 au 6 Place de la Cathédrale.

En attendant, place à la 21ème édition du festival jeunesse « Frissons à Bordères » les 22 et 23 octobre, et à la 7 édition de « Donnez à lire« , organisée par le Secours populaire et le Syndicat de la Librairie française, avec le soutien de François Busnel.
Du 17 octobre au 20 novembre 2022, les librairies indépendantes organisent une opération solidaire qui vise à offrir des livres jeunesse aux enfants et adolescents dont les familles sont accompagnées toute l’année par le Secours populaire français.
Le principe est simple : pendant un mois, les clients des librairies participantes sont invités à rajouter un livre jeunesse à leurs achats et à le remettre à leur libraire. Ce livre est ensuite offert à un enfant ou un adolescent qui n’en a pas ou trop peu. Donnez à lire encourage ainsi la pratique de la lecture auprès d’un jeune public qui en est éloigné.
François Busnel, parrain de Donnez à lire : « Le grand enjeu, c’est de faire en sorte que la jeunesse découvre le pouvoir absolument fascinant de la lecture. Lire peut changer la vie d’un enfant. La lecture vous donne, dès que vous êtes enfant puis, quand vous êtes ado, les armes pour affronter le réel. Ces armes, ce sont des mots, des phrases, des situations. La lecture stimule l’imagination, qui rend libre et différent des autres. »
En 2021, grâce à Donnez à lire, 15 000 livres ont été collectés par 500 librairies,
puis offerts à des enfants accompagnés par le Secours populaire français : ici, c’est évidemment l’antenne oloronaise qui est partenaire de cette opération.

La suggestion lecture de la semaine : « Trouver refuge » Christophe Ono-dit-Biot, Gallimard
Un soir, Sacha – philosophe médiatique – et Mina – professeur d’Histoire dans une prestigieuse Université parisienne – décident de fuir la France avec leur petite fille Irène. Ils laissent derrière eux un pays qui a plongé dans le nationalisme, l’ignorance et l’intolérance, dirigé par un nouveau président qui a lancé des hommes après eux.
Pour se mettre à l’abri, ils rejoignent le mont Athos, sanctuaire érigé de monastères fortifiés où l’on vit encore selon les règles byzantines. Il est interdit aux femmes depuis le XIe siècle, mais il a toujours protégé ceux qui y cherchaient refuge.
Brutalement séparé de Mina, Sacha s’y retrouve avec sa fille, qui découvre, émerveillée, les rites et les récits de cet éden bordé par la Méditerranée ainsi que les joies prodiguées par une nature grandiose. Mais le danger les guette à tout instant.
Déterminée à tenter l’impossible, Mina parviendra-t-elle à sauver sa famille ?
Ça pourrait être un thriller politique, mais c’est avant tout un livre lumineux sur la transmission d’un père à sa fille, et aussi un magnifique portrait de femme, ce roman est une invitation à l’amour, à la nature et la beauté. Il célèbre aussi magnifiquement l’Histoire et les histoires dont nous sommes faits, et la nécessité vitale de les raconter …. et d’en écrire de nouvelles.

La prochaine lettre d’infos de la librairie sera envoyée depuis la nouvelle adresse.

Bonnes semaine et fin d’octobre : à très vite

Cédric

Cet article a été publié dans sélection hebdomadaire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s