Semaine 48 : L’escapade de Sèrgi Javaloyès

Bonjour,

deux remerciements très sincères avant toute chose :
– à Claire Leraistre pour cette belle décoration de la vitrine de la librairie : l’ours de Sainte-Marie est bien plus souriant cette année 🙂 …. « parce qu’il est plus heureux dans sa nouvelle tanière » dixit Claire
– à Jean-Baptiste Maudet pour cette rencontre chaleureuse vendredi dernier autour de son dernier roman « Tropicale tristesse » paru aux éditions Le Passage, et sur son parcours de romancier.
N’hésitez pas à pousser la porte de la librairie pour assister aux prochaines rencontres : elles sont toujours intéressantes, passionnées, et se terminent toujours de la même façon …. par un moment de « gastronomie » !
D’ailleurs, Jean-Baptiste revient le 20 décembre pour goûter à nouveau le fromage d’estive (voir l’agenda)

Ce vendredi 9 décembre à 18h00, c’est au tour de Sèrgi Javaloyès de venir découvrir la « navèra tuta » de l’ours de Sainte-Marie, pour ses deux romans parus cette année

« L’homme est un ours qui a mal tourné » paru aux éditions in8 (son second roman en français chez in8, après le très bon « Viral »).
Désormais à la retraite, Jan revient s’établir dans sa ville natale, près des Pyrénées, où un climat de peur s’est installé depuis la disparition de Laura Etxemendy. Il y retrouve Artur – dit l’Ours – son ami de toujours qui traverse une grave dépression et Céline, son amour de jeunesse, confidente attentionnée.
Pour Jan, c’est l’heure du bilan. Les souvenirs remontent à la surface: le traumatisme du service militaire, sa carrière de cadre à travers l’Europe, les femmes de sa vie qui toutes l’ont quitté.

« País d’exilis » paru chez Reclams (roman en occitan)
André Serrat est écarté de son travail sans trop savoir pourquoi. Et il repense à sa vie, ses exils. Va-t-il sombrer ? Retrouvera-t-il confiance en la vie ? De questions en réflexions, le protagoniste trouvera peu à peu les réponses. Ainsi l’auteur, Serge Javaloyès, nous entraine dans une réflexion sur la force de vie.

Sèrgi Javaloyès, né à Oran en 1951, ne rencontre la langue occitane qu’à l’âge de dix ans, à Nay, en Béarn, langue dans laquelle il écrit la majeure partie de ses textes.
Il a reçu le prix Joan Bodon 1998 pour son premier roman L’Òra de Partir – L’Heure de partir – aux éditions Reclams. Chroniqueur pour La République des Pyrénées, il est directeur de collection aux éditions In8, et directeur éditorial des éditions Reclams, l’une des principales revues littéraires occitanes.

Ensuite, comme vous pouvez le voir sur l’agenda, je recevrai la visite de Christiane Laborde, Sylvain Vanderesse, Adrien Basse-Cathalinat et Jean-Baptiste Maudet, et Thierry Niogret.

Il reste moins de trois semaines avec le jour tant attendu : si vous avez des commandes à passer, je ne peux que vous inciter à le faire cette semaine.

P.S. : bien que prévenu de mon déménagement depuis le mois d’août, mon opérateur téléphonique* est bien en peine pour basculer ma ligne vers mon nouveau local. Si le 05 59 39 40 30 fonctionne toujours, ce n’est que via un transfert d’appel, il n’y plus de possibilité de laisser de message.
Je vous invite donc à téléphoner durant les créneaux d’ouverture ou à utiliser librairie.escapade@gmail.com , ou mieux : à venir visiter le nouvel espace.
(* il s’agit pourtant de l’opérateur historique : si vous avez un contact pour débloquer ma situation, je suis preneur)

Bonne semaine à toutes et tous

Cédric



Cet article a été publié dans dédicaces, sélection hebdomadaire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s