Dans la douleur du siècle

Gilles vincent2_COUV.inddGilles Vincent revient à L’Escapade pour un genre qu’il n’avait pas encore exploité : le roman historique.
Il sera à L’Escapade le vendredi 2 février de 15h00 à 18h30 pour « Dans la douleur du siècle » qui vient de paraître aux éditions In-8.

 

1944, Lestelle-Bétharram, Basses-Pyrénées.
Sur dénonciation, les enfants juifs de la colonie de La Croix des Hauteurs sont arrêtés par les polices françaises et allemandes. Seul le petit Léon Adler en réchappe.
Soixante-dix ans plus tard, l’identité du coupable délateur fait la une des journaux.
Samuel Adler, fils de l’unique survivant, et Marie, fille du présumé dénonciateur, décident de faire équipe pour établir la vérité. Ils découvrent bientôt que dans cette France « libre », les silences des uns se heurtent aux connivences des autres. Et que deux générations plus tard, les consciences sont encore au secret.

Se jouant des codes du polar qu’il maîtrise parfaitement, Gilles Vincent signe un roman familial bouleversant sur l’Occupation et la déportation. À travers l’histoire personnelle de Marie et Samuel, surgit ce siècle terrifiant dont ils n’ont traversé que la fin. Ils en sont pourtant les enfants, fragiles témoins de la mémoire des autres.

Note de l’éditeur
Gilles Vincent abandonne pour un temps le genre du polar et nous livre un roman sur la mémoire, la quête de l’identité familiale, celle qui encombre depuis des décennies les témoins de l’Histoire. Sur la culpabilité également, celle du survivant, de celui qui s’en est sorti, transpercé de l’absence définitive des autres… Il écrit enfin, sur la vérité, celle qu’on imagine, celle qu’on cherche, qu’on craint et qu’on trouve parfois, au hasard d’un coin de vie…

Gilles Vincent
Après 33 ans dans le Nord et onze ans à Marseille, Gilles Vincent décide, en 2003, de poser valises et stylos dans le Béarn. Depuis quinze ans, il consacre le plus dense de sa vie à l’écriture. Il est aussi l’animateur d’ateliers d’écriture en milieu scolaire, en prison, à l’hôpital…
Les pages lues, écrites sont ses poumons, les mots, tout le sang qui l’habite… Auteur de polars reconnu, il a plusieurs fois été récompensé. Après « Ce pays qu’on assassine », « Dans la douleur du siècle » est le second roman édité par In8.

Cet article, publié dans AGENDA, dédicaces, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s