LE livre qu’il faut lire

ÉVÉNEMENT : seule date dans le département du Santiags Tour d’Erwan Larher

Erwan Larher sera à L’Escapade le vendredi 8 décembre à 18h00 pour son 6ème livre lahrer« Le livre que je ne voulais pas écrire » paru en août 2017 chez Quidam éditeur.

Erwan Larher a publié ses premiers romans chez Michalon, les deux suivants chez Plon (dont « L’abandon du mâle en milieu hostile » qui a  reçu le prix Louis-Barthou de l’Académie française*), puis chez Quidam pour « Marguerite n’aime pas ses fesses » et « Le livre que je ne voulais pas écrire« .

Erwan Larher est écrivain, il invente des histoires, des intrigues, des personnages pour questionner le monde, l’humain. Il lui est arrivé une tuile : il s’est trouvé un soir parisien de novembre au mauvais endroit au mauvais moment.

erwan_portrait

Blessé au Bataclan, Erwan Larher propose un texte non pas sur mais autour de l’événement. Inattendu, bouleversant, puissant, politique, drôle aussi : un livre coup-de-poing qui transcende le simple témoignage. Entremêlés à la narration, des proches de l’auteur racontent leur ressenti ce soir-là. Un objet littéraire pour dire l’indicible sans tomber dans le pathos.

 

« Je craignais un livre générationnel, mais mes doutes sont tombés après les réactions des lectrices et lecteurs qui m’ont fait confiance sur ce titre. Leurs retours sont tous unanimes. Si le sujet peut faire peur, il est évident qu’Erwan Lahrer a su en faire un objet littéraire qui le dépasse désormais. Ce livre marque son époque et va s’échanger encore longtemps sur l’air de « lis çà et on en reparle« . LE livre qu’il faut avoir lu. Il est évident qu’un jour, ce texte sera présenté sur scène, tant la construction semble faite pour**.
Ma première lecture fut rapide, comme une urgence,  …. la seconde plus lente m’a procuré les mêmes émotions …. l’optimisme et la chaleur humaine qui débordent de ce livre me rendent impatient d’être au 8 décembre à l’Escapade » – Cédric Laprun

C’est peut-être l’auteur François-Henri Désérable qui en parle le mieux : « … Il en a tiré ce livre, cette œuvre littéraire, casse-gueule au possible, et il s’en est remarquablement sorti : on rit (et pourtant ça n’est jamais gênant), on pleure (et pourtant ça n’est jamais larmoyant), et on le referme avec l’envie de serrer son auteur très fort dans nos bras »

pour vous donner envie de lire ce livre et de venir le 8 à la librairie, c’est par ici

* un clin d’œil que l’écrivain passe par la ville natale de cet ancien Ministre et Président du Conseil
** Didier Bourda, la première fois que j’ai lu le chapitre 9, j’avais l’impression que c’est toi qui le lisait

Cet article, publié dans AGENDA, dédicaces, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s